dum spiro

DUM SPIRO // AINAY LE CHATEAU

Date: 10/09/2017-00:00

DUM SPIRO – Bistrot Culture – Ainay-le-Château (03)

« Dum spiro, spero » ou « Tant que je respire, j’espère », la locution a imposé son nom au projet, comme une évidence pour cette collaboration sur disque entre deux êtres secoués par les flots et qui décident de garder la tête hors de l’eau, de mobiliser toute leur énergie pour tirer les sens vers le haut, en poésie et en musique.
Francis Esteves est de ces beatmakers français qui sèment leurs productions et tissent leur réseau aux quatre coins du globe. Dans une vie presque lointaine, il a écumé les scènes d’Europe et d’Outre-Atlantique avec les groupes EXPerience (rock à texte, avec Michel Cloup) et Binary Audio Misfits, projet franco-américain de son initiative qui le lance sur la scène alt-rap. Il a fondé ensuite le label Dora Dorovitch et son projet solo (We Are Disco Doom Revenge) pour s’aventurer plus loin aux frontières de l’electro, du rap alternatif, du rock, de la folk. Il en sort aujourd’hui une musique hybride, singulière, émotionnelle, où les sons acoustiques se fondent à merveille dans les beats électroniques.
C’est dans cet écrin de choix qu’il a invité Zedrine, poète slameur, à imprimer son univers poétique. Après dix ans de scènes et de disques, au sein du groupe « Enterré sous X » puis en duo sous son propre nom, il trouve dans Dum Spiro le paysage parfait pour livrer sa poésie singulière.
« Tout semble calme
et tout semble déchaîné… », nous dit-on dès le titre d’ouverture. Et c’est en effet dans un jeu de contrastes que Dum Spiro nous entraîne, entre mélancolie douce et envolées plus fiévreuses.
Au fil du disque, on retrouvera la collaboration au micro de Brzowski, Swordplay et Chief The Doomsday Device, qui rappellent l’attachement du groupe à cette famille « alt-rap » qui ne connaît pas de frontières.

Sur scène, Zedrine portera le répertoire en duo avec Clémentine Thomas à la batterie et aux pads et lui-même au chant et aux programmations et samples. D’un tête-à-tête à un autre, Dum Spiro garde son identité, son énergie et se lance à l’assaut des salles.

Emplacement
Bistrot Culture

Chargement de la carte ....

Catégories


DUM SPIRO // AINAY LE CHATEAU

dum spiro

DUM SPIRO // MOnlucon

Date: 08/09/2017-21:00 - 22:30

Toute les infos ici

« Dum spiro, spero » ou « Tant que je respire, j’espère », la locution a imposé son nom au projet, comme une évidence pour cette collaboration sur disque entre deux êtres secoués par les flots et qui décident de garder la tête hors de l’eau, de mobiliser toute leur énergie pour tirer les sens vers le haut, en poésie et en musique.
Francis Esteves est de ces beatmakers français qui sèment leurs productions et tissent leur réseau aux quatre coins du globe. Dans une vie presque lointaine, il a écumé les scènes d’Europe et d’Outre-Atlantique avec les groupes EXPerience (rock à texte, avec Michel Cloup) et Binary Audio Misfits, projet franco-américain de son initiative qui le lance sur la scène alt-rap. Il a fondé ensuite le label Dora Dorovitch et son projet solo (We Are Disco Doom Revenge) pour s’aventurer plus loin aux frontières de l’electro, du rap alternatif, du rock, de la folk. Il en sort aujourd’hui une musique hybride, singulière, émotionnelle, où les sons acoustiques se fondent à merveille dans les beats électroniques.
C’est dans cet écrin de choix qu’il a invité Zedrine, poète slameur, à imprimer son univers poétique. Après dix ans de scènes et de disques, au sein du groupe « Enterré sous X » puis en duo sous son propre nom, il trouve dans Dum Spiro le paysage parfait pour livrer sa poésie singulière.
« Tout semble calme
et tout semble déchaîné… », nous dit-on dès le titre d’ouverture. Et c’est en effet dans un jeu de contrastes que Dum Spiro nous entraîne, entre mélancolie douce et envolées plus fiévreuses.
Au fil du disque, on retrouvera la collaboration au micro de Brzowski, Swordplay et Chief The Doomsday Device, qui rappellent l’attachement du groupe à cette famille « alt-rap » qui ne connaît pas de frontières.

Sur scène, Zedrine portera le répertoire en duo avec Clémentine Thomas à la batterie et aux pads et lui-même au chant et aux programmations et samples. D’un tête-à-tête à un autre, Dum Spiro garde son identité, son énergie et se lance à l’assaut des salles.

Emplacement
le Perceval

Chargement de la carte ....

Catégories


pochette_whistling in the street_bokalé_brass_band

BOKALE BRASS BAND // ÎLE D’OLERON

Avant de vous laisser pour les vacances … un air de funk souffle vers Oléron!

 

Les folles nuits de la Nouvelle-Orléans résonnent aux sons des cuivres de cette fanfare déjantée…
Bokale Brass Band c’est l’héritage de cette incroyable pulsion de liberté : un mélange de swing, de funk, de soul et de rythmes afro-caribéens qui crée un univers singulier tout en rappelant l’héritage historique et musical de La Louisiane. Déambulation sur le port avant le concert.

On est transporté dans la ville mythique durant son carnaval où les rues sont bondées de gens qui chantent et dansent au son des percussions, des banjos, des trompettes et des saxophones…Les visages exaltent la joie jusqu’aux premiers rayons de soleil au rythme des fanfares…

Bokale Brass Band c’est l’héritage de cette incroyable pulsion de liberté : un mélange de swing, de funk, de soul et de ryhtmes afro-caribéens qui crée un univers singulier tout en rappelant l’héritage historique et musical de la Louisiane.

En 2015 sort leur premier album intitulé « Whistling in the street » qui signe le début d’un long voyage en partance du Boucau (Bokal(é) en Basque) vers des contrées lointaines, aux échos afro-américains. Le groupe signe 12 morceaux à leur image marquant la volonté d’imposer un style propre et festif.

En live ou sur CD il sera difficile de résister à l’appel de la danse tant l’énergie de cette fanfare est communicative.

Buvette et crêpes par le Comité des Fêtes de la Cotinière. Gratuit.

Toutes les infos ici

Baptiste Techer : Trombone

Fabien Durou : Trompette

Jean Vernhères : Saxophone

Paul Vernhères : Banjo

Olivier Vernhères : Caisse Claire

Pierre Latute : Soubassophone

Fréderic Faure : Grosse caisse

BOKALE BRASS BAND // ÎLE D’OLERON